Accueil

Edito

Avec la fin du mois de juin, les écoliers attendent avec impatience le jour où ils pourront chanter « l’école est finie ».  C’est aussi le temps du début des moissons, mais à une date qu’il est impossible de prévoir à l’avance. Cet inconvénient serait, d’après certains auteurs, à l’origine de l’expression « à la Saint-Glinglin ».

La “Saint Glinglin” semble être née vers 1897 suite à la déformation du mot “seing” (signal). En ancien français, ce nom issu du latin “signum” était utilisé pour désigner un bruit de cloche et plus tard la cloche elle-même. Le terme “Glinglin” proviendrait quant à lui des verbes “glinguer” et “ginglier” (dialecte de l’est de la France) signifiant “sonner” ou “résonner”. Il se serait donc agi, à l’époque de jouer sur les mots et promettre une chose pour la Seing Glinglin (moment où la cloche sonnera) et non à une date du calendrier où l’on aurait fêté le Saint Glinglin.

Le risque en ces temps anciens était l’incendie des cultures juste avant les moissons, aussi des guetteurs veillaient pour avertir d’éventuel départ d’incendie en sonnant le tocsin.  Car dès le Moyen-Age, le tocsin servait à avertir la population d’un incendie, d’une invasion ou de tout autre danger imminent.

Le tocsin est sonné à coups pressés : environ 60 coups par minute. Dans certaines localités, après la première volée du tocsin, le nombre de coups de cloche qui suit, correspond à la direction du sinistre et permet d’orienter les volontaires munis de seaux d’eau venant prêter main forte aux sapeurs-pompiers. Dans certaines villes, la nuit, le sonneur de feu plaçait une lampe à huile sous les abat-sons du clocher de façon à indiquer la direction. On criait partout : “Au feu ! Au feu !”

Mais le jour où toutes les moissons étaient rentrées et à l’abri, l’ensemble des cloches de l’église étaient mises en volées, c’était une façon d’annoncer une fête religieuse, un événement heureux (un baptême ou un mariage), la célébration de la fin de la guerre et dans notre cas la fin des moissons.

Mais nous sommes en 2018, les progrès de la technologie nous permettront dans quelques semaines d’avertir la population à l’aide d’un panneau municipal d’informations. Ce panneau lumineux sera installé devant la salle des fêtes, et la population pourra également de son téléphone portable accéder aux informations diffusées par ce dernier.

 

affiche-patrimoine

Au 03 Avril 2018 Montant de la Souscription : 5760.32€

mairie